La taxe carbone ne taxe que ceux qui produisent du CO2, ah ben zut alors.

Entendu à la radio ce matin : la taxe carbone est jugée injuste car elle pénaliserait le travailleur au SMIC qui prend sa voiture tous les matins, et pas le bo-bo parisien qui se déplace en vélo.

La belle affaire ! Je ne crois pas que cette taxe ait été conçue pour être progressive en fonction des revenus comme une grande partie des impôts, mais pour s’appliquer en fonction de la production… de dioxyde de carbone (ou plus géneralement de gaz à effet de serre). Comme son nom l’indique.

Aider les travailleurs plus modestes financièrement lorsqu’ils ne peuvent pas se passer de leur voiture pour travailler, cela serait sûrement un bonne chose. Les aider à moins consommer de pétrole en subventionnant des voitures électriques, cela serait encore mieux.

Mais si on ne commence pas à taxer les énergies fossiles très sérieusement, ce qu’on va se prendre en plein face dans les prochaines décennies c’est une hausse vertigineuse et naturelle du prix du pétrole qui, par essence (passez-moi l’expression), n’a rien d’égalitaire.